fbpx

Les derniers événements nous montrent qu’un changement de notre manière de vivre et de consommer est possible. Malgré tous les comités, réunions, interdictions, mouvements organisés par les Etats, la baisse de la pollution et de la consommation des ressources sur Terre ne semblait pas décliner.

Le Virus Covid-19 et son confinement nous prouvent qu’un arrêt de notre manière de fonctionner est bénéfique sur l’environnement.

Le Dioxyde d’azote (NO2), responsable des inflammations respiratoire et de l’asthme, baisse de 25 à 35% à Rome, 55% à Barcelone, 41% à Madrid entre autres. Ce gaz est généré par les véhicules, les centrales thermiques et les émanations de chaleur.

A Paris ont pu réentendre les oiseaux chanter à leurs fenêtres. Nous avons pu apercevoir aussi des canards dans les fontaines à Rome, des dauphins dans le port de Cagliari.

Le confinement humain est-il profitable à la Terre?

Pour en savoir plus c’est ici